29/05/2007

Dans la presse ce matin

Inquiétude pour Lorenzo Krolo (29/05/2007)

 

La blessure aux crolles du chanteur inquiète les membres du groupe

BEAUVECHAIN Avec les arrivées de Willy Sauvé et Teddy Booy lundi soir, ils étaient enfin au complet ce mardi en répète.  Ils ne se sont pourtant pas tous entraînés de la même manière en raison des blessures de Lorenzo Krolo (crolles) et Foeke Booy (mal au bide) et de la surcharge pondérale dont se plaignait Léon, le chien à Jimmy.


"Depuis que mes parents sont pensionnés, ils ont du temps à consacrer à leurs hobbies mais aussi aux repas du chien qui en profite et qui mougne comme pour deux, c’est inquiétant", a expliqué Jimmy Sambreville.


"Pour ce qui est de nous autres et de comment on joue de la musique, je ne me fais pas de soucis", a commenté Jimmy, nettement plus sceptique pour ce qui concerne son chanteur, qui se remet d'une visite chez le coiffeur, où l'optimisme a fait place à un réalisme plus inquiétant. "Le temps s'écoule, mais il est compté, et cela ne joue pas forcément en faveur des crolles de Krolo qui, je le crains, ne semblent pas prêtes de repousser ».


Krolo a donc demandé à ses amis de tirer sur ses cheveux à chaque rencontre, histoire de les faire pousser plus vite, ce qui a engendré quelques bagarres avec Teddy et Willy car ceux-ci étaient plus enclins à tirer les cartes que les cheveux de Lorenzo…

 

16:35 Écrit par Booy Teddy | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

Commentaires

Ca me la coupe Une facture impayée la mène à la mort (30/05/2007)

Une Néo-Zélandaise respirant à l'aide d'un appareil à oxygène est décédée après la coupure de l'électricité



WELLINGTON Une Néo-Zélandaise respirant à l'aide d'un appareil à oxygène est décédée après la coupure de l'électricité à son domicile pour cause de facture impayée ont annoncé mercredi des membres de sa famille.

Folole Muliaga, 44 ans et mère de quatre enfants, a commencé à se plaindre mardi de maux de tête et de troubles de la vision. Elle devait décéder quelques heures plus tard, a raconté son fils au journal Fairfax.
Ce dernier a indiqué que la compagnie d'électricité, Mercury Energy, lui avait dit qu'elle n'avait fait que son métier. Interrogé par le journal, le directeur de la société, James Moulder, a cependant fait part de ses "remords".

La police a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Écrit par : Gilbert Dupont la joie | 30/05/2007

Long couteau à la Gantoise Une main de fer dans un gand de velour somme toute...

Écrit par : Harold Mops | 30/05/2007

Dembele blessé Lequel? Celui des rouches ou celui des diables rouges?

Écrit par : Michel et René | 30/05/2007

J'suis un peu tendue et nerveuse depuis mon arrivée à Gosselies Elle avale un kilo de cocaïne (30/05/2007)

Pincée à l'aéroport de Gosselies, la passeuse comparait devant le tribunal correctionnel


Écrit par : La passeuse pincée | 30/05/2007

Traitrement vôtre J'ai Fellani'k au Standard

Écrit par : Marouane | 31/05/2007

On m'avait un peu délaissé sur ce blog, je reviens en force! Le Belge au ventre bourré de came (03/06/2007)


© Vanderveken Le fils d'un ingénieur de Mol. Un récit incroyable

BRUXELLES Selon nos infos, le Belge de 32 ans, Bram, décédé en début de semaine deux heures avant que son avion venant de République dominicaine se pose à Madrid, escale avant Bruxelles, était le fils aîné d'un ingénieur attaché au centre de recherches nucléaires de Mol. Une famille respectée, habitant l'ancienne villa d'un artiste connu, une famille qui inculquait le sens des valeurs à ses enfants. Bram savait que même si le monde s'effondrait autour de lui, ses parents l'attendraient à bras ouverts. Jan et Monique sont effondrés. Leur fils est le premier Belge mort d'avoir trafiqué de la drogue dans ses intestins. Ils ont décidé de parler.

Ingénieur commercial, Bram est entré comme gérant de patrimoines dans une banque anversoise, laquelle, comme premier poste, lui a proposé Curaçao, alors un paradis fiscal dans les Antilles néerlandaises. Bram a relevé le défi. L'employeur mettait une maison à sa disposition et promettait une promotion rapide.

Les parents ont su que leur fils, qui a également séjourné au Venezuela, y a fait la rencontre d'une Colombienne. Bram a offert un appartement à la jeune femme. Quand il a appris que la mère de sa compagne était gravement malade, il lui a avancé de l'argent. Quand le couple se sépare, Bram ne veut pas qu'elle lui restitue les 12.000 dollars. C'était normal, pour lui, de s'être comporté ainsi; c'est ce qu'on lui avait inculqué.

Bram n'a jamais reçu de promotion. Au bout de cinq ans, il a choisi de chercher ailleurs. Notre compatriote avait reçu d'Anvers une belle prime de départ. Il n'avait pas 30 ans. Mais un projet, la réalisation d'un complexe de vacances à Curaçao. N'ayant pas pu le réaliser dans les Antilles néerlandaises, il s'est rabattu sur la République dominicaine.

Du jour où il s'est installé en République, leur fils a changé.

Fini le garçon qui donnait de ses nouvelles : Bram ne répondait même plus aux e-mails. Les dernières nouvelles, les parents les obtenaient... en épluchant le courrier d'un journal européen qu'il utilisait, depuis les Caraïbes, pour se plaindre, par e-mail, des contrôles de police en matière de drogue, et dire aussi que le trafic rapportait gros.

Follement inquiets, les parents ont envisagé de se rendre en République dominicaine. Mais où trouver Bram qui ne répondait plus à rien ? C'était avant-hier l'anniversaire de sa grand-mère dont Bram était proche. En rentrant en Europe, voulait-il lui faire la surprise de sa visite ?

Sa dépouille est rapatriée la semaine prochaine. "Enfin, disent les parents, nous pourrons revoir notre fils pour la première fois." La dernière.




Gilbert Dupont


Écrit par : Gilbert | 03/06/2007

Tout de même! Ouais mais hé! A cause de gens ainsi, ils vont vouloir me faire une fouille intégrale quand je vais rentrer à Zaventem!

Écrit par : Grégoire | 04/06/2007

Malade pour passer la douane à Zaventem, j'ai avalé mon bang et maintenant j'ai mal au ventre

Écrit par : Doc Gynéco | 05/06/2007

Foeke va-t-il mettre sa carrière cinématographique entre parenthèse Trond Sollied figure en tête de liste des candidats entraîneurs à La Gantoise. Le président De Witte espère voir le Norvégien signer rapidement.

Prudent, le président a cependant insisté sur le fait qu'il n'était pas le seul candidat. Cedomir Janevski et Foeke Booy font notamment partie de la liste. Erwin Koeman a également été présenté via son agent. Toutefois, De Witte ne semble pas pressé de réitérer une expérience néerlandaise. L'aventure ratée en compagnie Jan Olde Riekerink est encore toute fraîche dans sa mémoire.

Écrit par : Hugues Dayez | 05/06/2007

Roulement Et René Vandereycken va faire du cinéma?

Écrit par : Logan Bailly | 05/06/2007

Au rapport Bon anniversaire à Tony Sergeant

Écrit par : Major Dome | 06/06/2007

Dante Brogno réfléchit (05/06/2007) Ah bon?

Écrit par : Toni B. | 06/06/2007

Dante Brogno réfléchit bis à mon avis ça va prendre du temps

Écrit par : T. Brogno | 06/06/2007

Ho Mon Dieu Vandenbroucke a tenté de se suicider
Le coureur cycliste belge Frank Vandenbroucke a tenté de mettre fin à ses jours mercredi et est actuellement hospitalisé dans un état grave à l'hôpital de Fornaroli, selon le quotidien italien La Gazetta dello Sport. Aujourd'hui membre de l'équipe Acqua&Sapone, Vandenbroucke a été mêlé à plusieurs affaires de dopage au cours de ces dernières années.

Écrit par : Franscesco del ponte | 07/06/2007

heuuu je remplacerai "son pays" par "la dh" Il aurait déjà voulu arrêter avant le Portugal

Qu'on ait critiqué son départ vers le Qatar, qu'on l'ait qualifié de joueur qui ne pense qu'à l'argent, qu'on ait dit que sa carrière était terminée, qu'on ait largement décrit son contrôle d'alcoolémie et son divorce en décembre dernier, qu'on se soit posé des questions quant au fait que Manchester City ait pris le risque de le faire signer : Emile en avait ras-le-bol de son pays.

Écrit par : M'bop, douwap | 07/06/2007

Cela a-t-il un rapport avec les diables? F.Vandenbroucke hospitalisé après une tentative de suicide (07/06/2007)


© BELGA Lien documentaire
Frank Vandenbroucke a tenté de se suicider
Frank Vandenbroucke est "conscient" et "hors de danger"



Écrit par : Maroune carton rouge | 07/06/2007

Du bon Gilbert Bombardés dans leur living (08/06/2007)


© DEMOULIN À Laeken, deux jeunes jettent une fusée dans l'appartement dont une fenêtre était laissée ouverte...

BRUXELLES Avant-hier mercredi, vers 17 h, deux jeunes en culotte courte se promènent dans le quartier du Mutsaard à Laeken. Les autres préparent les examens.

Eux, non ! C'est plus marrant de déposer des pétards dans les boîtes aux lettres, ça explose et c'est comique. À un moment, ils tournent, à droite, dans la rue Wannecouter. Au numéro 1, un bloc d'appartements, ils constatent que la fenêtre du premier est grande ouverte. C'est le living. Au deuxième, un voisin à sa fenêtre observe leur manège. Ce monsieur, qui a 80 ans, leur fait signe, comme pour les chasser : "Vous ne pouvez pas faire cela".

Mais ils visent le living et lancent un objet en forme de tube qui tout de suite explose : un feu de Bengale, comme ceux qu'on interdit dans les gradins. Malgré l'intervention des pompiers, l'appartement est complètement sinistré. Tout a brûlé. Le living est noir de suie. Le béton du plafond a souffert de la chaleur, qui a dû être terrible.

À ce moment, trois occupants dont une dame âgée se trouvaient dans l'appartement ainsi qu'un petit chien que les pompiers ont sauvé. Pour ces derniers, c'est à un concours de circonstances que l'on doit que personne n'ait été brûlé. Au moment où la fusée tunderflash explose dans la pièce de séjour, Yves, Agostino et sa maman sicilienne de 77 ans, Giovanna, préparent à la cuisine un plat de spaghettis à la sauce bolognaise. Quant à Édouard, le shi-tsu, c'est le poste de télévision qui l'a probablement sauvé. Quant au téléviseur, il n'en reste rien.

L'immeuble est la Résidence des Lilas. Les pompiers ont été appelés à 17 h 41. Les voisins ont trouvé qu'ils n'avaient pas fait vite. À vrai dire, la première ambulance arrivait sur place après 7 minutes. À 17 h 53, c'était au tour des pompiers qu'Yves Vandenplas et Agostino Alfieri tiennent à remercier. "Nous étions sous le choc. Notre voisine, Mme Gourmeur, s'inquiétait pour nous. Eh bien, ils sont retournés et nous ont ramené notre Édouard oublié dans l'appartement qui brûlait."

Le chien, qui manquait d'air, a eu droit au masque respiratoire sur le museau.

Les deux gamins, par contre, avaient disparu. Des voisins les ont vus détaler vers l'allée des Moutons, après qu'ils se furent assurés qu'ils avaient bien visé et que tout brûlait. Selon nos infos, les policiers ont récupéré des fragments explosés dans les boîtes aux lettres. Ils espèrent reconstituer le code des fusées et identifier le magasin qui les avait mis en circulation.

Les dégâts sont impressionnants. L'appartement est inhabitable. Depuis mercredi soir, Yves et Ago logent à l'hôtel. "C'est vrai, nous avons ouvert les fenêtres du living. Normal, non, il faisait chaud..."

Il leur a fallu tout un temps pour comprendre ce qui s'était passé. "Dans ces cas-là, on est un peu stupides. D'abord, j'ai pensé que c'était le voisin avec son barbecue. J'ai regardé dans le jardin, ce n'était pas ça. Alors ma mère a fait remarquer que de la fumée passait du living sous la porte de la cuisine. Je trouvais ça étrange parce qu'on avait justement décidé de ne plus fumer au salon."

Yves a ouvert. Tout cramait. Et tout est à jeter. Y compris quelques toiles de valeur, dont un Émile Lecomte.

Les dégâts sont visibles sur la façade extérieure. La police a mis les scellés. On nous décrit les suspects comme âgés de 8 ou 9 ans selon les uns, plutôt 14, 15 selon les autres. En tout cas, c'était par pur plaisir.

Yves et Ago attendent les assurances.





Gilbert Dupont

© La Dernière Heure 2007

Écrit par : Manu | 08/06/2007

Tous les Eddy ne sont pas méchants Un musée de la frite à Bruges (08/06/2007)


© D.R. L'exposition retracera l'histoire de la frite



BRUGES Un musée de la Frite ouvrira ses portes au printemps 2008 à Bruges, a indiqué vendredi Eddy Van Belle, à l'origine de la création du musée du Chocolat brugeois.

Le musée sera installée dans le Saaihalle, un immeuble du 15ème siècle situé au coeur de Bruges, et retracera l'histoire de la frite.

Cet établissement dédié à la frite ne sera pas le seul nouveau musée de Bruges. D'ici quelques semaines, la ville accueillera en effet aussi le musée de l'éclairage (Lumina Domestica), toujours à l'initiative d'Eddy Van Belle.

Écrit par : Eddy Mitchell | 08/06/2007

NON je ne voterai pas Louis Michel... même si c'est un héros Louis le Justicier ! (08/06/2007)


© PIRARD Témoin du bris de vitre de la voiture de Florence Reuter, le commissaire européen n'a pas hésité à courir derrière le malfrat

BRUXELLES Louis Michel au pas de course dans les rues de Bruxelles... Tiens, tiens, cela fait penser à Nicolas Sarkozy... Sauf que le commissaire européen ne faisait pas un jogging... il poursuivait un voleur !

"Louis Michel était dans la salle de presse en interview, dans les bureaux du parti, avenue de la Toison d'Or", nous explique son collaborateur. Vu le beau temps, la fenêtre était ouverte. "Il a entendu du bruit, un bris de vitre. Il est allé à la fenêtre et il a vu un homme qui venait de briser la vitre d'une voiture stationnée juste en bas." C'était la Polo de Florence Reuter, 4e candidate sur la liste MR à la Chambre.

"Sans hésiter une seule seconde, Louis Michel est descendu, il a cavalé dans les escaliers. Les réceptionnistes l'ont vu passer. Elles criaient : qu'est-ce qu'il se passe, qu'est-ce qu'il se passe ?". Louis Michel n'a pas eu le temps d'expliquer son sprint, ni celui de son collaborateur. "Je peux vous dire qu'il était déterminé à le rattraper. Il a couru dans la rue et puis dans le métro." Le malfrat malin et sans doute pas à son coup d'essai a vite compris qu'en entrant dans le métro il serait à l'abri. Il pourrait se confondre à la foule. "Les gens le reconnaissaient, c'était marrant. Tout le monde le regardait en se demandant ce qu'il faisait." Un acte de bon citoyen !

"Effectivement, quel bel élan de solidarité, là j'avoue, je suis épatée", nous précise Florence Reuter, qui n'était plus dans les bureaux du parti lorsque le malfrat a cassé sa vitre avant droite.

"Vous savez, c'est ma petite Polo, ma voiture de campagne. Il y a ma photo partout. Mais surtout, il n'y avait rien à y voler, pas de CD, pas d'argent, pas de sac ou de veste. Rien, à part des affiches de campagne." Florence Reuter sourit et lance : "Il voulait des affiches pour les distribuer, il suffisait de demander !".

Malgré son sprint, Louis Michel, dernier candidat effectif MR au Sénat, a dû s'avouer vaincu. "Il ne l'a pas eu. Je n'ose d'ailleurs pas imaginer ce qui se serait passé s'il l'avait intercepté."

Depuis son régime, et c'est son collaborateur direct qui le dit, Louis Michel est en grande forme. "Là, j'avoue qu'il m'a épaté. Il a couru derrière le voleur sans problème. Quel tempérament !"

Et surtout quelle spontanéité. Dommage que son geste n'ait pas été récompensé par l'arrestation du malfrat...





Christian Carpentier et Emmanuelle Praet

© La Dernière Heure 2007

Écrit par : Benabar | 08/06/2007

Suicidal tendancies En tout cas, il sprinte mieux que moi le gros Louis

Écrit par : Francesco Del Ponte | 08/06/2007

Mes 7 dernières années de bonheur Une longue descente aux enfers (08/06/2007)

Depuis neuf ans, VDB n'a connu que déboires et ennuis

BRUXELLES Depuis huit ans, et sa victoire à Liège-Bastogne-Liège, la vie et la carrière de Frank Vandenbroucke ont régulièrement été émaillées d'incidents, d'accidents et d'autres coups de théâtre mais aucun n'avait le côté tragique de celui survenu mercredi.

18 avril 1999 : VDB gagne Liège-Bastogne-Liège.

7 mai : l'affaire Sainz débute à Amiens. Frank est interpellé chez son copain et coéquipier Philippe Gaumont. Les deux hommes sont conduits à Paris, au quai des Orfèvres. Il est relâché en soirée.

31 juillet : après 86 jours d'arrêt et une suspension préventive de Cofidis, il reprend la compétition.

24 septembre : quelques jours après avoir annoncé que son mariage prévu en octobre avec Clotilde, la mère de sa première fille Cameron, n'aurait pas lieu, Frank remporte à Avila la 19e étape de la Vuelta. C'est son dernier succès dans une course internationale.

4 mars 2000 : victime d'une chute dans son escalier, VDB se fracture la main et renonce à Paris-Nice, puis aux classiques.

11 juillet : dès le premier col pyrénéen, il abandonne le Tour. Cofidis le licencie peu après.

Fin juillet : des rumeurs, confirmées, font état d'une hospitalisation pour dépression.

22 octobre : le Hennuyer se marie avec Sarah Pinacci.

15 janvier 2001 : lors de la présentation de sa nouvelle équipe Lampre, Frank apparaît fébrile et emprunté. "Il a commis à nouveau des erreurs ", avoue son directeur sportif.

Début février : Philippe Gaumont sous-entend dans une interview que Frank a pris de la drogue. Le Wallon, qui renonce aux classiques, nie et menace d'un procès.

13 juin : tombé à l'entraînement, VDB se blesse à la main et déclare forfait pour le Tour. Son contrat avec Lampre sera suspendu.

22 août : Frank annonce qu'il entame sa revalidation avec le psychologue Jef Brouwers et le kiné Lieven Maesschalck.

28 novembre : le Wallon signe le contrat le liant avec l'équipe Domo de Patrick Lefevere.

Décembre : naissance de sa 2e fille, Margaux.

28 février 2002 : à trois jours du Volk , lors d'une perquisition à son domicile, à Lebekke, des produits dopants (morphine, EPO, clenbuterol...) sont retrouvés. Domo le licencie, puis le réintégrera.

21 mars : VDB est suspendu six mois par la RLVB. La suspension sera levée par le Tas fin juin pour faute de procédure.

Fin mars : le permis de conduire de Frank est suspendu après un test d'alcoolémie positif.

8 août : VDB est suspendu sur le territoire flamand du 1er septembre au 28 février 2003.

22 août : Frank remporte la kermesse d'Erpe-Mere.

10 septembre : il signe un contrat chez Quick Step-Davitamon.

7 octobre : il se fracture le coude et la clavicule à Paris-Tours.

13 décembre : au sortir d'un restaurant à Anderlecht, Frank est à nouveau contrôlé au volant avec un taux d'alcool de 1,8.

6 avril 2003 : Frank se classe 2e du Tour des Flandres, un mois après avoir fini 4e du Volk .

23 octobre : six semaines après son abandon à la Vuelta, lui-même consécutif à une longue période sans compétition, VDB et Lefevere annoncent qu'ils se séparent.

28 octobre : en vacances aux Antilles, le Hen- nuyer se fracture la clavicule en chutant à vélo.

7 novembre : VDB signe un contrat d'un an avec Fassa Bortolo.

24 janvier 2004 : alors qu'il s'entraîne en Italie, sa Mercedes est incendiée chez lui.

28 janvier : la chambre du conseil de Termonde décide de le renvoyer devant le tribunal correctionnel à la suite de l'affaire née à la veille du Volk 2002.

25 avril : Frank termine avec une 16e place à Liège-Bastogne-Liège une campagne honnête des classiques et annonce qu'il ira au Giro.

Fin avril : VDB disparaît quelques jours, son forfait pour le Giro est annoncé. Puis il renonce au Tour et aux Jeux Olympiques.

26 juillet : une dispute avec Sarah tourne mal. Frank finit par tirer un coup de fusil de chasse en l'air.

14 septembre : il signe chez MrBookmaker.

29 novembre : il comparaît devant le tribunal correctionnel de Termonde pour l'affaire vieille de deux ans. Il sera condamné, en avril 2005, à 200 heures de travaux d'intérêt général, puis, en appel, à une amende de 250.000€.

Début décembre : VDB se casse un orteil lors d'un match de foot.

21 avril 2005 : la cour d'appel de Gand le condamne à une amende de 250.000 euros.

28 août : Frank termine 3e du Championnat de Belgique de chrono. Il gagnera quelques jours plus tard, comme l'année précédente, la kermesse de Zwevegem, son dernier succès.

16 février 2006 : échappé, VDB est rejoint à 200 mètres de l'arrivée d'une étape de la Ruta del Sol le jour où la Cour de cassation casse le jugement qui l'avait condamné à son amende de 250.000 euros.

24 février : malade, il déclare forfait au Volk puis, les unes après les autres, aux classiques.

Début de l'été : contrat rompu avec Unibet.

24 août : La Gazetta dello Sport rapporte que, sous une fausse licence au nom de Francesco Del Ponte et portant une photo de... Tom Boonen, VDB dispute des courses tout-coureurs.

Septembre : VDB signe un contrat avec l'équipe Acqua e Sapone pour laquelle il dispute une demi-douzaine d'épreuves avant d'être victime d'une tendinite.

Janvier 2007 : après avoir annoncé qu'il disputerait le Giro, il doit renoncer au camp d'entraînement de sa formation.

11 janvier : Frank se soigne chez Maesschalck.

24 janvier : entendu par les autorités judiciaires de Dinant dans le cadre d'une autre affaire de dopage. Il est inculpé.

6 février : il est opéré au genou.

19 avril : reprise de la compétition au Tour des Abruzzes.

5 mai : abandon dans la 3e étape du Tour des Asturies.




Écrit par : Francesco Del Ponte | 11/06/2007

Les malheurs de VDB (suite) Suite du calendrier...

10 juin 2007, Frank vote PS

Écrit par : Marchal brothers | 11/06/2007

Tout n'est pas à jeter dans la carrière de VDB 13 décembre : au sortir d'un restaurant à Anderlecht, Frank est à nouveau contrôlé au volant avec un taux d'alcool de 1,8.

Écrit par : Michel Dardene | 12/06/2007

Les commentaires sont fermés.