12/06/2007

Question pour un crampon

valderrama_02

 

Chers amis,

 

En ce mois de juin commençant comme en mille, nous vous proposons ce sondage :

 

Lorenzo Krolo, notre chanteur (voir photo ci dessus) doit-il aller au coiffeur?

17:34 Écrit par Booy Teddy dans Général | Lien permanent | Commentaires (39) |  Facebook |

Commentaires

Réponse au sondache Pourquoi aller chez le coiffeur alors qu'on ne doit pas mettre de bonnet qd on va au ski.

Écrit par : Herman Maier | 13/06/2007

7DVH9 Lorenzo c'est peut-être pas un bon technicien dans la grande surface mais avec cette énorme éponge sur la tête, il deviendra un bon technicien de surface et nettoill'yera dans les p'tits coins

Écrit par : Marthe Villalonga | 13/06/2007

On dirait le résultat d'une course cycliste Peeters, nom de famille le plus répandu en Belgique (13/06/2007)


© DH Le trio de tête: Peeters, Janssens et Maes


Écrit par : Francesco Del Ponte | 13/06/2007

Les routiers sont sympès En tout cas Renzo, ta moustache ne la coupe pas!

Écrit par : Max mennier | 13/06/2007

Tu sors http://www.ipetitions.com/petition/vandereyckenbuiten

Écrit par : Daniel Van Buyten | 13/06/2007

Un rôle pour Foeke Louis la Brocante prend sa retraite (14/06/2007)


Victor Lanoux, en tournage à Bruxelles, a annoncé la fin de la série pour l'année prochaine


Écrit par : Steven Spielberke | 14/06/2007

Dommage Gaone dit adieu aux loups (14/06/2007)


© Photonews Nouveau président à La Louvière, qui tourne la page Gaone



LA LOUVIERE La page Filippo Gaone est tournée à La Louvière, l'homme d'affaires hennuyer ayant cédé jeudi la présidence du club vainqueur de la Coupe de Belgique 2003 à Laurent Della Libera, un fonctionnaire de 38 ans du ministère des Affaires économiques.


Écrit par : Ye Zehun | 14/06/2007

Avis de rekerk Ouske Foeke?

Écrit par : Jacques pradel | 14/06/2007

Répète et répépète sont dans une rédaction... La DH écrit un nouveau chapitre du journalisme didactique : pour être certain que le lecteur a bien compris et pour lui permettre de recouper, lui-même, ses infos. Grandiose !




Pas un bordel mais une maison ! (18/06/2007)

Un homme qui voulait absolument une femme a porté des coups à un couple et à un voisin !

MONS Drôle de mésaventure pour les habitants d'une maison située sur la place du Béguinage à Mons. Samedi, aux alentours de 7 h 30, un habitant de Quévy, âgé de 27 ans, s'est présenté à leur domicile en état d'ivresse. Il se croyait apparemment dans un bordel et souhaitait une femme.

Voyant que ses désirs ne pouvaient être comblés, il n'a pas hésité à donner des coups à la dame, née en 1954. Il a brisé la vitre de la porte d'un coup de poing et a agrippé la dame avant de tenter de la pousser à terre.

Le mari de la dame, né, quant à lui en 33, a essayé de lui venir en aide. Il a aussi été victime de coups, tout comme un voisin septuagénaire qui, averti par le bruit, a tenté d'intervenir.

Il aura fallu attendre l'arrivée d'un maraîcher plus costaud des environs pour parvenir à maîtriser l'habitant de Quévy.

Ce dernier, connu pour des faits de troubles de l'ordre public, a été placé sous mandat d'arrêt pour violation de domicile, destruction de propriété avec violence et coups et blessures occasionnant une incapacité.

Un jeune homme habitant Quévy a été placé sous mandat d'arrêt pour coups et blessures occasionnant une incapacité, violation de domicile et destruction de propriété avec violence, a indiqué dimanche le parquet de Mons. Ivre, l'homme a agressé un couple devant leur habitation, celui-ci se croyant devant un hôtel de passe.

Samedi, vers 07h30, l'individu a agressé un couple et l'un de leur voisin devant leur domicile de la place du Béguinage, à Mons.

Sous l'influence de l'alcool, l'homme s'est présenté à l'habitante en lui réclamant "une fille" : il se croyait manifestement devant un hôtel de passe.

Furieux de la réaction étonnée de la dame, l'individu a brisé la vitre de la porte d'un coup de poing, agrippé la dame et tenté de la pousser à terre. L'époux de cette dernière a reçu des coups en essayant de lui venir en aide. Un voisin septuagénaire, alerté par le bruit, a également été victime d'un coup sur la tête lors de son intervention. Le forcené a finalement pu être maîtrisé par un solide maraîcher, témoin de la scène.

L'agresseur, placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, était déjà connu des forces de l'ordre pour des faits de violence et des troubles de l'ordre public sous l'effet de la boisson. Son coup de poing contre la vitre lui a valu 18 points de suture. Les trois victimes sont sous le choc, a précisé le parquet de Mons./.ALB/TAS


J. T.

Écrit par : Béa Delvaux | 18/06/2007

mémé et Maman Tchite réside en ce moment au Congo. Il a revu sa maman après 13 ans d'absence.

Écrit par : Papa | 21/06/2007

Fier de Philippe : quel scoop, quel sens de la phrase de fin ! La vie de Lhermitte en prison

(22/06/2007)

Exclusif : une voisine de cellule nous raconte son quotidien

BRUXELLES Au coeur de la prison de Forest, section Berkendael (réservée aux femmes), il y a trois niveaux. Geneviève Lhermitte, la mère infanticide de Nivelles, se trouve au niveau zéro, dans la cellule 03.

À gauche, directement après l'entrée, c'est la troisième cellule. La jeune femme est seule. Le bureau des surveillants se trouve tout à côté. Lhermitte fait l'objet, on s'en doute, d'une surveillance rapprochée.

Hier, nous avons rencontré une détenue qui a partagé le quotidien de Lhermitte pendant plusieurs semaines. Kathy (prénom d'emprunt) souhaite garder l'anonymat, pour ne pas nuire à sa propre réinsertion.

"Lorsque je suis arrivée à la prison, je ne savais pas qu'elle était là. Nous sommes une centaine de femmes environ."

Et la première fois, Kathy ne l'avait d'ailleurs pas reconnue, tant Lhermitte a changé physiquement.

"J'ai bien sûr vu les photos dans la presse. Mais lorsque je l'ai croisée la première fois, je ne me suis pas rendu compte que j'étais en face d'elle. Elle n'a plus les cheveux longs et clairs. Désormais, ils sont bruns et courts. Elle porte aussi des lunettes. Elle est très maigre."

Et Lhermitte n'a quasi aucun contact avec les autres détenues. "Nous avons droit à trois préaux. Elle ne vient pas avec nous. Et parfois, on est privé de préau pour qu'elle puisse sortir. Les autres détenues râlent."

Au préau : elle écrit ou elle discute avec une gardienne

Certaines fenêtres de cellules donnent sur le préau. "Lorsqu'elle est à l'extérieur, les autres détenues crient sur elle. Elle est insultée. C'est pour cette raison qu'elle est isolée, pour sa sécurité."

Au préau, Lhermitte se promène, seule. Parfois, elle discute avec une gardienne. "Je la voyais aussi écrire sur un bloc de feuilles."

De retour au niveau zéro, Lhermitte intègre à nouveau sa cellule. "Sa porte ne peut jamais être ouverte. Il n'y a pas de poignée à l'intérieur, pas de fenêtre sur la porte non plus. Simplement un judas pour les gardiens."

Passer commande chez Caddyhome

Geneviève Lhermitte, comme les autres détenues, reçoit deux repas par jour dans sa cellule. "Il y a un repas chaud le midi. Jamais de porc. On peut demander un menu végétarien ou sans sel. Puis le soir, à 17 h 30, on reçoit le repas du soir et celui du lendemain matin, en même temps. Cela se résume à 6 tartines." Il faut donc gérer son stock.

"Et chaque jeudi, nous recevons des rations de Becel et de confiture. De petites portions pour la semaine." Lhermitte a aussi la possibilité de passer des commandes au Delhaize, via le service Caddyhome, comme les autres. "Nous pouvons tout acheter, sauf de l'alcool. J'ai voulu acheter des Mon Chéri, mais ce n'est pas autorisé. Les produits d'entretien à base d'ammoniac sont aussi interdits."

Mais Lhermitte peut acheter des sodas, des biscuits, des aliments, voire une radio, un sèche-cheveux, des CD, parfumerie... "Il y a même une cantine africaine."

Lhermitte a aussi le droit de recevoir des visites. "Je sais qu'elle reçoit ses avocats, en principe en présence d'un gardien. Elle a aussi reçu la visite d'une dame, il paraît que c'est sa soeur..."

Son numéro d'écrou en 4 chiffres

Lhermitte est emprisonnée depuis le 1er mars. Chaque détenue qui entre à Berkendael reçoit un numéro d'écrou.

"Actuellement, nous sommes au numéro 6.300, environ. Geneviève Lhermitte doit avoir le numéro six mille et quelques. Mais les surveillants nous appellent toujours par Madame et puis notre nom, et jamais par notre numéro."

De temps à autre, il y a des activités. La dernière en date avait été organisée à l'occasion de la fête des Mères. Geneviève Lhermitte n'y a évidemment pas participé...



Philippe Boudart

Écrit par : Gilbert | 22/06/2007

J'dis ça j'dis rien Quel manque d'esprit d'équipe à la prison de Berkendael. On se croirait chez les Diables rouges.

Écrit par : JF De Sart | 22/06/2007

Que fait la police? Le site de la police piraté!(22/06/2007)

© DH
Le pirate aurait 17 ans. Voici son message: "La sécurité de votre site reflète bien le manque de compétence de la Police". En musique de fond: un rap sur "Je ne regrette rien" d'Edith Piaf



BRUXELLES Le site internet de la police fédérale a été hacké ce vendredi!

Le pirate serait un jeune homme âgé de 17 ans. En lieu et place du site de la police fédérale, le message suivant apparaissait jusque 14h environ (le site a été mis hors service depuis): "Spycheck Team Soyez heureux, un gamin de 17 ans a piraté le site de la Police Belge. La sécurité de votre site reflète bien le manque de compétence de la Police. Webmaster : Allez réviser, ça vous fera du bien. Gouvernement : Recrutez une police de meilleur niveau, celle-ci ne ressemble strictement à rien. Greetz to Vamp, SpY-TecH and B3T4."

L'heure précise à laquelle le site a été hacké n'est pas connue. "C'est difficile de dire à quelle heure cela s'est passé. J'ai reçu l'information selon laquelle le site de la police fédérale avait été piraté vers 12h30, mais ce n'est certainement pas arrivé à 8 heures du matin", a précisé Astrid Kaisin, porte-parole adjointe de la police fédérale. Les sites ont aussitôt été mis hors ligne.

Une enquête a été lancée par la Federal Computer Crime Unit (FCCU) "afin de déterminer comment un pirate a pu hacker le site internet et de remédier au problème", a ajouté la porte-parole adjointe. C'est la première fois que le site de la police fédérale fait l'objet de l'action d'un hacker.

Écrit par : Inspecteur Labavure | 22/06/2007

Transferts de dingue! Henry au Barça et Geraerts chez les Blauw & Zwart... ça bouge au mercato!!

Écrit par : Herman V H | 25/06/2007

Vous vous trompez, moi je sais tout mieux Z'êtes sur que c'est pas Henry chez les Blauw en Swart et Geeraerts au Barça? Ca serait plus logique

Écrit par : René Vandereycken | 25/06/2007

Oui mais... Geraerts est trop cher pour le Barça... Un peu comme mwé pour le Sénat

Écrit par : Marc Wilmots | 25/06/2007

Un nouveau joueur pour Foeke Booy Kevin Vandenbergh de Genk au FC Utrecht(26/06/2007)

© BELGA

Écrit par : Erwin VDB | 26/06/2007

Allez l'OM Salut, j'aime tro votre site car on parle de foot. Je kiff grave le foot mais y fo ossi parlé de l'OM, le club le plus géniale du monde

Merci

Écrit par : Franck Ribery | 27/06/2007

Plus rapide en bagnole que pour arrêter mes tirs Amende pour excès de vitesse pour Stijn Stijnen(27/06/2007)

Le portier brugeois doit s'acquitter de la somme de 220€



BRUGES Le tribunal de police de Bruges à condamné Stijn Stijnen a payé la somme de 220 € pour un excès de vitesse commis le 27 avril dernier. Le gardien des Diables Rouges roulait à du 71km/h dans une zone limitée à 50 km/h maximum. Ce mercredi matin, il était représetné par ses avocats.

Écrit par : Cristiano Ronaldo | 27/06/2007

Passe à Miroslav, nondidju ! Euh, Frank, faudrait pas oublier que maintenant, c'est avec nous que tu joues...

Écrit par : Daniel Van Buyten | 27/06/2007

Qui est ce type? J'ai grandi en Belgique, à Froidchapelle plus précisément, dans le Hainaut. C'est à l'âge de huit ans que j'ai découvert le football. Au départ, j'avais plutôt envie de faire du catch, comme mon père, ancien catcheur professionnel. Mon père trouvait ce sport trop dangereux. Il m'a donc orienté vers le football. J'avoue que c'est avec des pieds de plombs que je suis allé à l'entraînement la première fois... Mais c'est directement devenu une drogue: je n'ai plus jamais pu m'en passer. Deux heures avant l'entraînement, j'étais déjà prêt. Je demandais sans cesse à mon père: "Alors, on va à l'entraînement?". Ma mère, elle, s'occupait de me rappeler que je devais également réussir mes études. Elle me disait: "Si tu ne réussis pas à l'école, le foot, c'est terminé!".

Écrit par : Ribery | 27/06/2007

Tout foot le camp La Louvière devrait normalement disparaître du paysage footballistique de la Belgique. En effet, une réunion importante se tenait ce soir à l’Hôtel de Ville de la Louvière. La gestion plus que chaotique du club et la démission du nouveau président devraient conduire à la dissolution du club du Tivoli.

Écrit par : Ye Zehun | 27/06/2007

Putain, elle m'a encore fait chialé cette Emmanuelle... "Je vais accoucher seule"(29/06/2007)

Julie et Xhevat s'aiment depuis deux ans, mais les autorités sont convaincues qu'il s'agit là d'un mariage blanc...



EVERE Julie a vingt ans et un ventre tout rond. "Je vais accoucher le 20 juillet." Un heureux événement qui, hélas, n'en sera pas un. "Je vais accoucher seule. Mon mari, enfin si je peux l'appeler ainsi, est au Kosovo. Il ne peut pas revenir."

L'histoire de Julie est émouvante. C'est celle d'une jeune fille qui est tombée amoureuse d'un jeune homme il y a plus de deux ans. La romance était loin d'une passade puisque, rapidement, Xhevat, convaincu de son amour lui aussi, l'a demandée en mariage. "Je terminais mes études. J'ai refusé."

Et puis, dès que Julie a eu son diplôme de secrétaire, Xhevat a réitéré sa demande. Cette fois, ce fut oui ! "Ma famille l'adorait, il était souvent chez nous, il aidait dans la maison de mes parents." Un homme charmant, gentil, aimant. L'homme idéal... À un détail près. Il est kosovar ! Pour la commune d'Evere, ce fut le signal d'alarme.

"Le mariage était prévu pour le 17 juin 2006. Deux semaines avant la cérémonie, on a reçu un courrier de la commune d'Evere qui voulait surseoir au mariage. Ils pensaient que c'était un mariage blanc."

Julie a tout tenté. Sa maman, qui travaille dans une étude de notaire, aussi. En vain. "Ma robe de mariée, faite sur mesure par une couturière, est restée dans le placard."

Et puis un espoir... "La commune m'a dit que je pouvais me marier au Kosovo. Le mariage serait ensuite légalisé ici. Un mois plus tard, mon mari pouvait me rejoindre." Julie et son futur époux sont donc partis là-bas.

"Je me suis mariée le 27 septembre. Je n'ai pas pris ma robe, il n'y avait pas de place dans la valise."

Julie a dit "oui" seule. "Mes parents n'ont pu nous accompagner. Mais ce n'était pas très grave puisqu'il était prévu qu'on fasse une grande fête en Belgique." Un mariage bis. Il n'a jamais eu lieu. "Lorsque j'ai présenté tous les documents en règle, on m'a répondu que ce n'était pas possible. Comme il y avait eu un premier refus pour la demande en Belgique, le mariage au Kosovo ne pouvait être accepté." Pour Julie, ce fut le choc... D'autant plus qu'elle attend un heureux événement. "Nous avons tenté plusieurs recours. Tous refusés. Tout le monde est convaincu qu'il s'agit d'un mariage blanc. Ce n'est pas le cas, nous nous aimons vraiment."

Et maintenant ? "On attend un ultime recours. Nous avons tenté de tout faire légalement. Mais si cela ne marche pas"... Comme bon nombre d'autres Kosovars, Xhevet viendra illégalement. Ne fût-ce que pour voir naître la petite Alicia...

Emmanuelle Praet

Écrit par : nicolae Ceausescu | 29/06/2007

Teddy, tu peux jeter ton écharpe et ta perruque vertes Le nouvel investisseur, Laurent Della Libera annoncé comme le nouveau sauveur de La Louvière, a décidé de se retirer du projet de reprise du club du Tivoli. Ce dernier devait normalement reprendre le club et éponger la dette du matricule 93. Celle-ci s’élève à 1.774.000 euros.

Après être remonté en division 1 en 2000 et avoir connu l’apogée du club quatre ans plus tard en remportant la coupe de Belgique, l’avenir de club est bien terne puisque la seule possibilité, pour que le club ne meurt pas, serait qu’il recommence en provincial 4. Le club ne possède d’ailleurs plus aucune infrastructure professionnelle puisqu’il ne reste que cinq joueurs sous contrat, plus de personnel, pas de moyens financiers et pas de forces dynamiques pour relancer la machine qui avait permis à toute une région de rêver.

A moins que Fillipo Gaone ne puisse effectuer un miracle de dernière minute, ce qui ne devrait pas être possible, le club devrait être supprimé de la liste des clubs de la fédération. Les supporters espèrent pouvoir encore créer une nouvelle a.s.b.l pour sauver ce qui reste à sauver et permettre au club de continuer à être présent dans le paysage footballistique belge.

De plus, les rumeurs d’une possible fusion avec l’US Centre, l’équipe évoluant en promotion, revient régulièrement sur le devant de la scène. Ce qui est déjà certain c’est que l’US Centre évoluera dans les installations du Tivoli la saison prochaine.

Écrit par : Filipo | 29/06/2007

Rions un peu bcp http://www.youtube.com/watch?v=ALKfbKrIFbg

Écrit par : Mickaël Youn | 02/07/2007

Le foot est-il scientologique? Savez-vpous que Tom Cruise va racheter le club des Los Angeles Galaxy? Oué oué, celui là ouske David Beckham y joue! Ça c'est l'Amérique, les jeunes, le pays de la Liberté!

Écrit par : Walker | 03/07/2007

Question pour un croupion Qu'est devenu Iguita, cet astre du football acrobatique?

Écrit par : Noël Mamère | 03/07/2007

Petit jeu : Quelle phrase de ce magnifique texte caractérise le mieux notre cher Gilbert? Torturé en forêt(04/07/2007)

Le client d’un bar du quartier Nord a été enlevé, torturé, battu et brûlé aux mains et au visage…

BRUXELLES Des faits d’une extrême gravité se sont déroulés lundi au départ d’un bar du quartier de la gare du Nord, à Saint-Josse. Un client de 34 ans a été embarqué dans un véhicule et conduit en forêt de Soignes où il a été torturé. Mais la victime a fini par s’échapper.

Elle s’est retrouvée à Hoeilaert d’où elle a été transférée à la clinique la plus proche, à Sainte-Elisabeth, avenue De Fré à Uccle.

Le malheureux qui souffrait de brûlures graves (notamment au visage) a reçu les premiers soins avant d’être conduit à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek. L’enquête s’annonce difficile. Les policiers disposent de peu d’indices. La victime sous le choc n’a pas pu décrire le véhicule de ses ravisseurs. Elle n’avait pas pu non plus relever son immatriculation.
La victime, Bart, provient de Ninove. Lundi matin, elle s’est rendue dans le quartier de la rue d’Aerschot pour y prendre quelques verres. Les policiers cherchent à localiser l’établissement où Bart a fait la rencontre de ses futurs tortionnaires. Ils étaient quatre.

Ensemble, ils ont consommé des alcools forts, sans doute de la vodka. En fin de matinée, les quatre ont voulu changer de bar et Bart les a suivis. Il aurait accepté de grimper dans leur voiture et c’est alors que son calvaire aurait commencé.

La police d’Uccle donne certains détails. La victime a été frappée à plusieurs reprises. Les ravisseurs ont utilisé la flamme d’un briquet. Bart a été brûlé sur plusieurs parties du corps. Il a voulu descendre mais il n’en était plus question. Il a crié, supplié, rien n’y a fait. Entre-temps, il a constaté que le véhicule quittait la ville et roulait vers la forêt de Soignes.

En forêt, l’habitant de Ninove a été poussé hors de la voiture. Les auteurs ont alors voulu mettre le feu à son tee-shirt.

Dans un ultime sursaut, Bart a pu se libérer et courir dans les bois. Ses tortionnaires n’ont plus cherché à le rattraper. Bart a trouvé refuge dans un cercle d’équitation.

À la police d’Uccle, il décrit quatre hommes de type caucasien, ce qui, vu l’évolution du quartier Nord, signifie des personnes provenant d’un ancien pays de l’est, Roumanie ou plus probablement Russie, Albanie ou même Pologne. On ignore si de l’argent ou des objets personnels (montres…) ont été volés.

L’enquête se poursuit activement. Bart, qui hier était inaudible, souffre de brûlures au troisième degré localisées sur le visage, les mains, les bras, les cuisses, le ventre.


Gilbert Dupont

Écrit par : Manu Praet | 04/07/2007

J'ai trouvé ! En référence à ce sacro-saint secret des sources, je dirais :

"La police d’Uccle donne certains détails."

Écrit par : PPDA | 04/07/2007

merci pour ce grand moment de litterare . bravo !

Écrit par : zelda | 08/07/2007

et kwwwe grosse bese from indonesie

Écrit par : tonton lorenzo | 16/07/2007

Comme les chips Un Rudy pour diriger la Wallonie, ca ne peut qu aller mieux

Écrit par : Rudy Smidts | 21/07/2007

Bien dit ! Un lecteur de la DH réagit aux dérapages de Leterme :

"Vraiment gêné d'être belge, comme si les Francais se moquaient déja pas assez de nous comme ca, on est ridicule en équipe national de football et nous voila maintenant ridicule en politique enfin."

Écrit par : Yves Lethermostat | 23/07/2007

Sahara C'est marrant, il est tellement déserté le blog que maintenant le compteur il avance en marche arrière.

Écrit par : François Gollant (le frère d'Henri) | 26/07/2007

redonnons du peps à ce blog avec un jeu Qui est Alain Kistenborgh?

Écrit par : Dechavanne | 26/07/2007

En exclu la prochaine reprise des Pichnet's Ils ont le pétrole mais c'est tout

Paroles: Michel Sardou. Musique: Pierre Billon


--------------------------------------------------------------------------------

Ils ont le pétrole
Mais ils n'ont que ça.

On a le bon vin,
On a le bon pain,
Et caetera.

Ils ont le pétrole
Mais c'est tout.

On a les cailloux,
On a les bijoux,
On a les binious.

Ils ont les dollars
Et c'est bien.

On a les man'quins,
Les grands magasins,
Le Paradis Latin.

Ils ont les barils, on a les bidons,
Mais pour boire, où vont-ils ?
Chez Dom Pérignon.

Parc'qu'ils ont le pétrole
Mais ils n'ont pas d'eau,

Pas d'neige en montagne,
Pas d'huitres en Bretagne :
Que des sables chauds.

Pétrole on the rocks, ça n'désaltère pas.
Evian sort des Alpes,
Pas du Sahara.

Ils ont le pétrole
Pour 30 ans.

On a du vin blanc,
Des blés dans les champs
Pour au moins mille ans.

Ils ont le pétrole,
Mais ils n'ont que ça.

On a des idées,
Un gaspy futé
Un Martel à Poitiers.

Ils ont les dollars.
C'est très bien.

Nous, des têtes de lard
De gaulois grognards
Et chauvins.

Cett'chanson s'adresse
A un brav'garçon
Qu'on appelle Altesse
Un ami d'pension.

Quand ton puits s'ra sec... plus d'jus dans l'citron,
Plus personne à la Mecque,
Viens à la maison.

On boira mon vin
De bon cœur.

Tu mangeras mon pain.
J'demand'rai la main
De ta sœur.

Quand ton puits s'ra sec,
Viens à la maison.
On boira cul-sec
En vieux compagnons.

Écrit par : Ted | 26/07/2007

Voilà ce qui arrive quand Leterme se baigne à Ostende Des matières fécales dans les eaux ostendaises(25/07/2007)

© DEMOULIN
La baignade était interdite mercredi dans six zones de baignade à la côte belge

Écrit par : Tche | 26/07/2007

Déduction logique 2 Articles de la DH :

- "Le cannabis rend fou"
- Rasmussen s'exclame "mon chef est fou!"
- Gilbert en conclut pour un futur article : le chef de Rasmussen fume du cannabis

Écrit par : Inspecteur Derreck | 27/07/2007

mais où vont-ils chercher ces titres? Y a des créatifs à la Dh!! Faut-il "qu'on t'adore", Alberto ?

Écrit par : BègueBD | 31/07/2007

Les commentaires sont fermés.