21/11/2007

 

   

Facebook News Feed

Teddy joined the group Contre les groupes qui ne font pas de reprises de Michel Sardou.

Lorenzo and Stéphane Pauwels are now friends.  They found each other using the Friend Finder.

Foeke joined Facebook

Foeke and Gilbert Dupont are now friends

Foeke has just left Facebook

Willy is playing at Tas de merte

Steevy joined the group J'ai des longs cheveux et je trébuche parfois sur ma robe quand je traverse la scène en courant

Philippe Albert, Michael Jackson and Paul Mc Cartney joined the group Les Pichnets

Jimmy made 0/10 at the Soccer Super Quizz

Eddy left definitely the group Les Pichnets

Willy created the group Ceux qui répondent "comme ci, comme ci, comme ca" quand on leur demande "Comment ca va?"

Status update :

Lorenzo is eating a delicious poulycroc

Upcoming Events :

Anderlecht - Standard  Friday, November 30 at 8:30pm

Bioul - Crupet  Saturday, November 24 at 12:00am

18:45 Écrit par Booy Teddy dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Encore un coup d'Alain Simons pour booster le télévie! Les "dognappings" augmentent de 118 %(29/11/2007)


Jamais autant de chiens volés en Belgique que depuis ce 1er janvier : 1) bichon; 2) chihuahua; 3) jack russel

Écrit par : Bichon | 29/11/2007

Ca doit pas être beau à voir Hervé Meillon se met à nu(04/12/2007)

© D.R.
L'ex-animateur de RTL livre une autobiographie sans concession où il parle de son métier, mais aussi de sa grave dépression

BRUXELLES Hervé Meillon n'a jamais eu la réputation d'avoir sa langue en poche et il le prouve dans son autobiographie. En un peu moins de 200 pages, il retrace toute sa carrière, n'épargnant rien ni personne à commencer par lui-même. Le créateur d'émissions cultes comme Balle au centre ou Y'en aura pour tout le monde dépeint ainsi, entre miel et fiel, l'univers de la télé qui lui a tant apporté, mais qui l'a tant fait souffrir aussi. Mais, au-delà de la description caustique de la vie de tous les jours au sein de la famille RTL, c'est le portrait d'un écorché vif qu'on découvre. Interview.

Ce sont les 20 ans de RTL qui vous ont poussé à écrire ce livre ?

"Effectivement. Avec l'anniversaire d'une chaîne dont j'ai contribué au succès collectif pendant 15 ans, je me suis dit que c'était l'occasion de raconter ce que j'y ai vécu moi, en tant que personne. C'est mon ressenti, qui n'est pas spécialement celui des autres. Le slogan Je suis vrai, à vous d'être juste est celui qui résume le mieux le livre."

Le risque du livre n'était-il pas de virer au règlement de comptes ?

"C'est vrai que ça m'a effleuré l'esprit, pour la simple raison que RTL n'a plus fait appel à moi alors qu'à l'époque de mon départ, les patrons, Philippe Delusinne et Freddy Tacheny, avaient dit qu'ils travailleraient encore avec moi de temps en temps. Le fait qu'ils n'aient pas tenu parole a suscité en partie ce livre. Par contre, je dois dire qu'ils sont très corrects dans la promotion du bouquin. Ils m'ont invité dans leur émission On n'a pas tous les jours 20 ans et Luc Gilson m'a demandé de participer au bêtisier de fin d'année ! C'est fair-play."

L'un des passages forts, c'est lorsque vous révélez la terrible dépression que vous avez traversée après avoir quitté RTL...

"Mon départ de RTL a coïncidé avec ma séparation avec Varvara. J'ai aussi dû mettre en faillite ma société théâtrale. Je me suis retrouvé sans amour, sans argent, sans boulot. Tous mes repères foutaient le camp. Il n'y avait plus que mes filles et quelques amis."

C'est allé très loin, puisque vous avez essayé de vous suicider...

"Je me disais que je n'avais plus rien à faire là. Mais c'était une tentative sans en être une, puisque je n'ai pas été jusqu'au bout."

Qu'est-ce qui vous a aidé à sortir la tête de l'eau ?

"Ma rencontre avec Lamia, que j'ai ensuite épousée. Elle m'a tendu la main, sans savoir qui j'étais."

Vous avez digéré aujourd'hui le fait de ne plus être à l'antenne ?

"Non. J'ai d'abord cru que l'antenne était finie pour moi, puis j'ai rencontré des amis qui m'ont dit que j'avais encore des choses à apporter. Et quand je vois Stéphane Rosenblatt, il me dit que la porte n'est pas fermée..."

Que pensez-vous de RTL en 2007 ?

"Je ne regarde pas. La télé aujourd'hui, c'est trop de concepts achetés à l'étranger. Prenez le jeu Êtes-vous plus malin qu'un enfant de primaire ? Cette émission, je l'ai faite sur RFM. Ça s'appelait Le carnet de notes. Si j'avais proposé l'émission à RTL, on m'aurait dit que c'est de la merde. Mais comme c'est un concept étranger, on le prend. L'art de la télé, c'est de devancer l'air du temps. Quand j'ai fait Balle au centre, c'était avant Ardisson !"

Dernière question : votre livre est coupé par de la pub !

"Oui. Quatre éditeurs ont refusé de me publier, par peur de ne plus être invités sur Bel RTL dans Beau fixe, une émission que j'ai créée. J'ai donc dû éditer le livre moi-même. Et pour ça, j'ai fait appel à la pub. J'ai trouvé amusant de faire comme à la télé, en annonçant tout à coup : la suite après quelques pubs."


Mes années RTL, L'odieux Visuel Hervé Meillon. Editions Mabelart. Disponible dans les libraires et les Carrefour.



Écrit par : Clara Morgan de toi | 04/12/2007

on en enferme pour moins que ça Tom La nouvelle petite amie de Tom Boonen s'appelle Sophie, elle est batave et toujours mineure

BRUXELLES La Belgique cycliste est sous le choc et pour cause, son coureur vedette, Tom Boonen, est amoureux d'une petite Néerlandaise. Petite ? Oui, enfin, au moins dans un sens du terme, car elle n'a que 16 ans et est donc toujours mineure. Tom, lui, est âgé de 27 ans, mais on ne peut certainement pas parler de détournement.

"C'est vrai qu'elle n'a que 16 ans et demi", précise Boonen dans un entretien publié hier par le quotidien Het Laatste Nieuws, "mais personne ne veut le croire quand on la voit comme ça. D'ailleurs, elle est, à maints égards, bien plus adulte que moi."

Que Sophie soit tombée amoureuse d'un coureur n'est somme toute que logique puisqu'elle est la fille de l'ancien coureur Leo Van Vliet, lequel roula, durant ses meilleures années, chez Ti-Raleigh et chez Kwantum. "Avant de sortir avec Sophie, explique Boonen, j'ai longuement parlé avec ses parents. Je ne voulais pas qu'il y ait le moindre malentendu sur notre relation. En réalité, elle et moi, on se connaît déjà depuis deux ans. Nous nous sommes en effet rencontrés à Curaçao la première fois que j'étais venu y rouler. Mais Sophie n'avait alors que 14 ans et ça, c'était très jeune. En outre, j'étais moi-même en couple avec Lore à l'époque. Ce n'est que quand Lore a mis fin à notre relation que je me suis senti libre d'aller plus loin avec Sophie, même s'il a fallu le temps. J'ai eu quelques aventures entre les deux mais rien de très significatifs, surtout parce que j'étais malheureux de ma séparation avec Lore. Sophie est venue me voir sur plusieurs courses, notamment au Tour de France, mais ce n'est que lors de la dernière édition du critérium de Curaçao, voici quelques semaines, que nous sommes sortis ensemble. J'ai même téléphoné à Lore de Curaçao car je ne voulais pas qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre que moi. Je dois dire que, depuis, je me sens revivre. Sophie me rend tout simplement heureux. Elle est très autonome, elle veut poursuivre ses études, peut-être aller à l'université; je l'admire beaucoup pour ça. Je sais que la presse va s'emparer de notre relation mais tant pis." Ça, en tout cas, c'est déjà fait...

Écrit par : E. Praet | 06/12/2007

15:57 Vandereycken se dit content C b le seul

Écrit par : S.P | 09/12/2007

Effet Vandereycken sur les supporters des djiaap http://www.humour.com/videos-comiques/videos.asp?VIDVideo=7031

Écrit par : Marco Wilmots | 11/12/2007

Pas content Ah ben bravo, c'est du prop'

Écrit par : Alain Jansens | 12/12/2007

2 consonnes et 3 voyelles sale con

Écrit par : Raphaël | 17/12/2007

sacré Foeke Booy à la tête du Sparta Rotterdam
Le Néerlandais Foeke Booy a été nommé au poste d'entraîneur du Sparta Rotterdam. L'ancien coach du FC Utrecht succède à Gert Andewiel.

Écrit par : Frankie V. | 19/12/2007

déçu Oh ben merte, moi qui avais pris un abonnement de supporter à Utrecht, me v'là lésé

Écrit par : Un supporter de F. Booy | 20/12/2007

Moomlight chez me ce demain soir et pas d'incitations à mineurs autorisées

Écrit par : fab dg | 22/12/2007

Wasyl mon ami Les Mauves doivent 8.000 euros à Wasyl !(28/12/2007)

© Photonews

Lire aussi"C'est Roussel le moins fort !"

Smajic signe aujourd'hui

"Passionné avant la mode"

Les amateurs de poker sont nombreux à Anderlecht. Goor est le plus bluffeur, les Argentins les moins doués...

ANDERLECHT Les joueurs anderlechtois n'ont pas échappé au phénomène de mode : la belote et autres jeux de cartes plus traditionnels ont récemment fait place au poker. Entre l'entraînement du matin et de l'après-midi ou pendant les déplacements européens : les jetons passent de main en main dans le vestiaire mauve .

Théréau, Goor et Deschacht ont été parmi les premiers à jouer au poker à Anderlecht. Akin, Legear, Wasilewski et d'autres leur ont rapidement emboîté le pas. Aujourd'hui, c'est le Polonais qui est devenu le roi des jetons au Sporting Anderlecht. Wasyl gagne très souvent les parties. Du coup, les ardoises sont assez corsées.

"Tous ensemble, nous lui devons 8.000 euros , témoigne un Anderlechtois. Marcin a souvent de la chance : nous ne comptons plus le nombre de fois où il touche la carte qu'il lui faut au dernier moment."

Mais si l'arrière droit gagne si souvent, ce n'est sans doute pas seulement de la chance...

D'autres joueurs se montrent nettement moins à l'aise que le Polonais : "Les Argentins ne sont pas très bons : ils ne font que perdre !"

Les joueurs anderlechtois ont tous un style bien à eux quand ils jouent au poker. Et pas forcément celui qu'on croit... "Le plus bluffeur, c'est Goor, sans hésiter. Il n'a pas peur d'y aller fort avec une petite main..."

Écrit par : F. Booy | 28/12/2007

Les commentaires sont fermés.